Eau et Energie - Université Cadi Ayyad

MOT DE LA DIRECTRICE

Mme Laila Mandi


Le Maroc est vraiment préoccupé par les conséquences du changement climatique car il est situé dans une région vulnérable. Face aux effets grandissants du changement climatique et ses impacts négatifs, qui se manifestent, d’une part sur les ressources en eau qui deviennent de plus en plus rares et d’autre part, sur l’énergie fossile importée dont le coût grandissant et les émissions des gaz à effet de serre qu’elle engendre entravant le développement durale du pays, le Maroc a développé plusieurs stratégies dont la stratégie nationale de gestion intégrée de ses ressource en eau et la stratégie de développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique avec plusieurs plans directeurs se focalisant principalement sur un développement durable qui met l’accent sur l’adaptation et l’atténuation des effets du changement climatique. Le Centre National d’Etudes et de Recherche sur l’Eau et l’Energie (CNEREE) relevant de l’Université Cadi Ayyad participe activement au programme national de développement durable à l’horizon 2030 en développant une recherche scientifique essentiellement orientée vers la réalisation des contributions déterminées à l'échelon national (NDC). C’est ainsi que le CNEREE ambitionne de se positionner comme l’un des "Leaders de l’innovation dans le domaine de l’Eau, des Energies renouvelables et de l’Efficacité Energétique" à travers le développement d’une recherche appliquée qui contribue à résoudre différentes problématiques environnementales ayant trait à l’Eau et à l’Energie. Le CNEREE développe des solutions appropriées et adaptées au contexte socioéconomique Marocain voire Africain. Il est à noter que la recherche scientifique développée par le CNEREE se caractérise par l’innovation technologique potentiellement favorable au développement durable en particulier pour apporter des solutions à des problèmes régionaux liés aux deux thèmes prioritaires, à savoir l’Eau et l’Energie. Les solutions développées par le CNEREE contribuent à la réduction des gaz à effet de serre et s’adaptent aux effets négatifs du changement climatique.